PREFACE – THE CONSORTIUM

PREFACE - THE CONSORTIUM

MISSION

Founders of the Concept of Solar Plan for the Mediterranean; this Association was created as a non-profit organization within the framework of the initiatives in the Mediterranean region. Its vocation is to gather industrial companies, public authorities, experts, economists and scientists to set up and promote an efficient collaborative action plan to help the different bodies in the development of solar related projects.

It provides support to developers and investors in the solar industry. It certifies the solar projects and it attributes its labels Plan Solaire Mediterraneen “(registered trademark with INPI under n° 3658518) and Mediterranean Solar Plan (registered European trademark with OHMI under n°009590548).

ORGANIZATION

Mediterranean Solar Plan is managed by :

  • A Strategic Council Board of high-level representatives, chaired by Christian Stoffaës, General Delegate, asked to define the vision and the objectives;
  • A Scientific Council in charge of projects and publications for their promotion with various organizations.

The Mediterranean Solar Plan Association includes the experiment and the development of solar technologies and the industrial scale operation of the solar potential of the Sahara Desert, a concept which may modify in an important way the energy equation of the countries of the Mediterranean region, and create a dynamic of investments and infrastructure for growth and employment.

The French authorities have supported the Concept by promoting the objective of at least 20GW of renewable power generation, mainly solar, by 2020.

MSP wants to stay at the forefront of progress and cooperation for social and economic development now largely expected from solar energy.

CORPORATE DIRECTIONS

  • SMART ENERGY USE

    Digital transformation of the economy will modify energy end-use and service

  • SMART ENERGY USE

    Mena region is on a disruptive way to adopt large solar plans

  • SOLAR TECHNOLOGIES

    Research, development and innovation are worth to move into new energy applications

CHRISTIAN STOFFAËS

Christian Stoffaës est un économiste français, haut fonctionnaire, dirigeant d’entreprise publique et professeur d’université dont la carrière professionnelle s’est déroulée au ministère de l’économie et à Electricité de France. Par son action, ses rapports, ses ouvrages, il exerce une influence reconnue sur les questions de politique industrielle. Il est actuellement président du “Cercle des ingénieurs-économistes”, vice-président du “Cercle des économistes”, Délégué général à Paris de la “Fondation Getulio Vargas”, université privée de renom et think-tank brésilien Fundação Getulio Vargas.

 

Ingénieur général des mines, il a commencé sa carrière au ministère de l’industrie, de 1972 à 1988, où il a été successivement directeur du sous-arrondissement minéralogique, inspecteur général des carrières d’Ile de France, sous-directeur des affaires industrielles internationales (où il a participé aux grands contrats d’exportation du choc pétrolier), directeur du Centre d’études et de prévision (où il a participé à la conception de la politique industrielle), directeur adjoint des industries électroniques et de l’informatique, conseiller économique du ministre. Directeur à Electricité de France de 1988 à 2010 il y a été étroitement associé à l’évolution de la régulation en Europe et au développement international de l’industrie électrique comme directeur de la prospective, directeur de l’inspection générale et directeur des relations internationales. Au ministère de l’industrie, il a été conseiller technique aux cabinets des ministres André Giraud (1978) dont l’action est associée à la mise en œuvre du programme nucléaire, et Alain Madelin (1986 et 1995), ministre inspirateur de réformes libérales, fondateur du parti Démocratie libérale.

 

Bénéficiant d’une formation diversifiée et internationale, de Polytechnique à Sciences Po et à Harvard, couvrant un large éventail de compétences allant des mathématiques aux sciences politiques et économiques, il montre une pensée personnelle et inventive. Scientifique reconnu à la pensée structurée, à la personnalité déterminée et parfois contestée, il est très investi dans les relations internationales.

Ses idées et son action

 

Ses analyses ont notamment porté et influencé la politique suivie sur les services publics confrontés à la dérégulation et à la mise en place du grand marché européen, ainsi que sur les politiques énergétiques dans le cadre du développement durable. Il a fondé et dirigé l’organisation “Initiative pour des services d’utilité publique en Europe” (ISUPE) et sa collection “Actualité des services publics en Europe (ASPE)”.

 

Dans sa fonction de directeur de la prospective et des relations internationales d’EDF, il a ainsi organisé des missions d’études parlementaires dans la plupart des pays ayant recours à l’énergie nucléaire et des sites de centrales dans le monde. Il a participé à toutes les conférences du changement climatique, de Rio à Kyoto et à Copenhague.

Il a fondé le Groupe E7 des plus grandes compagnies d’électricité du monde et a été le directeur exécutif de son fonds d’investissement, initiative précurseur du ‘programme de l’ONU SE4All.

 

Il est président d’honneur et membre du Conseil d’administration du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII) (président * 2004-2010) 1. Président du Conseil d’analyse économique franco-allemand. Dans le cadre de son activité d’économiste, il est professeur-associé à Université Paris-Dauphine (où il enseigne la gouvernance mondiale du climat) et à l’université Université Panthéon-Assas, où son enseignement porte sur les stratégies des entreprises internationales. II a été membre du conseil d’administration de l’Université Paris Sorbonne-Paris IV jusqu’en 2012. Il est par ailleurs vice-président du Cercle des économistes; président du Cercle des ingénieurs économistes; membre du Comité de la Fondation Maurice Allais, Prix Nobel; membre associé du Conseil général de l’Économie, ministère de l’économie et des finances-ministère du redressement productif. Président de l’Institut d’Histoire de l’Industrie dont il dirige la collection Histoire industrielle, il est membre du comité de rédaction de la revue Problèmes économiques.

 

Christian Stoffaës participe à la vie des idées comme membre actif d’institutions et de clubs de pensée

 

Membre du conseil d’administration et président d’honneur du Centre d’études prospectives et d’informations internationales – CEPII (dont il a été le président de 2004 à 2010); membre du Siècle; membre de la Fondation Concorde; membre du conseil d’administration de Notre Europe-Institut Jacques Delors; membre du comité de rédaction de la Revue Commentaire; membre du comité de rédaction de Problèmes économiques; membre du Conseil d’administration de l’association des lauréats du Concours général

THE CONSORTIUM

iQ POWER LLC (USA)

QUORSUM SAS (FRANCE)

PLAN SOLAIRE MEDITERRANEN (FRANCE)

A plan of this scale will require the gathering of an expert Group of Scientific and Technical Interest (GSTI) as well as other entities:

  • Small and large technology providers
  • Industrial and manufacturing leaders
  • Research and Engineering institutes and companies
  • Banks and Investment Firms
  • Legal Firms
  • Media & Press
  • Government Support

A list of around 20 Members is under way to enter the Association